Languages فارسی العربية English اردو Azəri Bahasa Indonesia پښتو français ไทย Türkçe Hausa Kurdî Kiswahili Deutsch español فارسى درى РУС
Scroll down
AHLEL-BEIT (SA)

MUHSIN FILS D\'ALI (S)

2018/02/17

MUHSIN FILS D\'ALI (S)

Al-Muhsin b. Ali b. Abî Tâlib (a) fut le cinquième enfant de l’Imam Ali (a) et de Fatima Zahrâ (a). Il fut avorté avant sa naissance et au cours de l’attaque des partisans d’Aboubakr à la maison de l’Imam Ali (a), pour lui exiger l’allégeance.

La date de son avortement et de son martyre n’est pas sûre, mais d’après les rapports, cela pourrait avoir lieu quarante jours après le décès du Prophète (pslf) ou un peu plus.

 

D’après les hadiths, le Prophète (pslf) nomma le troisième fils de Fatima Zahrâ (a), Muhsin.  Du fait qu’il fut avorté avant sa naissance, il n’y a aucun rapport qui parle de sa naissance. Mais parmi les savants opposants aux gens de la demeure prophétique, il y a deux opinions concernant sa naissance et son martyre :

 

Une minorité des savants sunnites croient que Muhsin naquit et décéda à l’époque du Prophète (pslf).

La plupart des savants sunnites n’ont pas parlé de la date de sa naissance. Ce qu’ils rapportèrent, c’est que Muhsin décéda pendant son enfance :

Ibn Hazm, Ibn Hajar, Abu al-Fidâ’ et Qundûzî dirent: (مات صغيرا) : Il décéda lorsqu’il fut petit. 

Ibn Dimashqî et Ibn Kathîr dirent : (مات و هو صغير) : Il décéda lors qu’il fut petit. 

Tabarî et Ibn Athîr dirent : (توفي صغيرا) : La mort le rappela à Allah, lorsqu’il fut petit. 

Ibn Qutayba et Ahmad at-Tabarî dirent : (فهلك و هو صغير) : Il périt (mourut) lors de son enfance. 

Baladhurî dit : (درج صغيرا) : Il mourut lors de son enfance. 

Sibt b. al-Jawzî dit : (مات طفلا) : Il décéda lorsqu’il fut un bébé. 

Sâlihî Shâmî et Ibn Sabbâgh Malikî dirent : (مات سقطا) : Il fut avorté. 

Parmi les savants sunnites ci-dessus, personne ne dit que son décès fut à l’époque du Prophète (pslf). La plupart de ce qu’ils rapportèrent, prouvent qu’il fut avorté. Ce fut seulement Ibn Hazm qui dit : (مات صغيرا جدا إثر ولادته) : Il décéda après sa naissance.

 En tout cas, la majorité des savants sunnites, ne précisa pas si Muhsin décéda à l’époque du Prophète (pslf) ou après lui.

 

Son histoire dans les sources :

 

La plupart des sources de généalogies des arabes et celles historiques (chiites et sunnites) rapportèrent des narrations sur Muhsin. Donc, ceci prouve l’existence de Muhsin, même s’il y a de divergence parmi les sources chiites et sunnites à propos de certains détails.

 

Sources chiites :

D’après les sources chiites, Muhsin fut avorté. Mais il y a de divergence sur le temps et la personne qui attaqua Fatima Zahrâ\' (a). Voici certaines sources chiites qui citèrent le nom de Muhsin parmi les enfants de Fatima Zahrâ\' (a) :

Muhammad b. Sulaymân Koufî (vers 300 H), dans son livre Manâqib Amîr al-Mu’minîn. 

Khusaybî (M 334 H), dans son livre Al-Hidâyat al-Kubrâ. 

Cheikh al-Mufîd (M 413 H), dans son livre Al-Irshâd

Ali b. Muhammad b. Alawî al-Umarî (M 460 H), dans son livre Al-Majdî fî Ansâb at-Tâlibîyyîn. 

Tabarsî (M 548 H), dans son livre I’lâm al-Warâ

Ibn Shahr Âshûb (M 588 H), dans son livre Manâqib Âl Abî Tâlib

Irbilî (M 693 H), dans son livre Kashf al-Ghumma fî Ma’rifat al-A’imma

 

Sources sunnites :

Les sources sunnites qui ont cité le nom de Muhsin parmi les enfants de Fâtima Zahrâ (s) sont :

Qâdî Nu’mân (M 363 H), dans son livre Sharh al-Akhbâr. 

Ya’qûbî (M 292 H), dans son livre, Târîkh Ya’qûbî. 

Mas’ûdî (M 346 H), dans son livre Murûj adh-Dhahab. 

Ahmad b. Hanbal (M 241 H), dans son livre Musnad. 

Bukhârî (M 256 H), dans son livre Al-Adab al-Mufrad. 

Ibn Qutayba (M 276 H), dans son livre Al-Ma’ârif. 

Balâdhurî (M 279 H), dans son livre Ansâb al-Ashrâf. 

Dûlâbî (M 310 H), dans son livre Adh-Dhurrîyyat At-Tâhira. 

Tabarî (M 310 H), dans son livre At-Târîkh. 

Ibn Hibbân (M 354 H), dans son livre Ath-Thiqât. 

Hâkim Nayshâbûrî (M 405 H), dans son livre Al-Mustadrak Alâ as-Sahîhayn.

Ibn Hazm Undulusî (M 456 H), dans son livre Jamharat Ansâb al-Arab. 

Bayhaqî (M 458 H), dans son livre As-Sunan al-Kubrâ. 

Ibn Abd al-Birr (M 463 H), dans son livre Al-Istî’âb. 

Shahristânî (M 548 H), dans son livre Al-Milal wa an-Nihal. 

Ibn ‘Asâkir (M 571 H), dans son livre Târîkh Damishq. 

Ibn Athîr (M 630 H), dans son livre Usd al-Ghâba et son livre al-Kâmil. 

Sibt b. al-Jawzî (M 654 H), dans son livre Tadkirat al-Khawass. 

Muhib ad-Dîn at-Tabarî (M 694 H), dans son livre Dakhâ’ir al-‘Uqbâ. 

Abû al-Fidâ’ (M 732 H), dans son livre Al-Mukhtasar fî Akhbâr al-Bashar. 

Shahâb ad-Dîn an-Nuwayrî (M 733 H), dans son livre Nahâyat al-Arab. 

Shams ad-Dîn adh-Dhahabî (M 748 H), dans son livre Sîyar A’lâm an-Nubalâ’. 

Ibn Kathîr (M 774 H), dans son livre Al-Bidâya wa an-Nihâya. 

Zarandî (M 750 H), dans son livre Nazmu Durar as-Simtayn. 

Haythamî (M 807 H), dans son livre Majma’ az-Zawâ’id. 

Ibn Hajar ‘Asqalânî (M 852 H), dans son livre Al-Isâba. 

Ibn Dimashqî (M 871 H), dans son livre Jawâhir al-Matâlib. 

Sâlihî Shâmî (M 942 H), dans son livre Subul al-Hudâ wa ar-Rashâd. 

Qundûzî (M 1294 H), dans son livre Yanâbî’ al-Mawadda. 

Safûrî Shâfi’î, dans son livre Nuzhat al-Majâlis. 

 

Son martyre :

Raison de son martyre

D’après plusieurs sources, Muhsin tomba en martyre le moment où Omar ibn al-Khattab menaça l’Imam Ali (a) de brûler sa maison et qu’il y entra par force afin d’exiger l’allégeance pour Aboubakr.

D’après Shahristânî (M 548 H), d’après Ibrahîm b. Sayyâr, connu sous le nom de Nazzâm (M 230 H), qui fut un des grands savants Mu’tazilîtes, le coup de pied qu’Omar donna au ventre de Fatima Zahrâ (a) causa l’avortement de Muhsin. Il dit :

« Le jour où on fit le serment d’allégeance avec Aboubakr, on frappa le ventre de Fatima (a) tellement fort que Muhsin fut avorté et il (Omar) s’écriait en disant :

Brûlez la maison avec tous ceux qui sont à l’intérieur ». 

Du fait que Nazzâm rapporta cette narration et qu’elle ne plaisait pas à plusieurs savants sunnites, ces derniers l’accusèrent d’impiété. 

Aussi, Ibn Abî al-Hadîd, un savant sunnite (Mu’tazilîte), en racontant sa discussion avec son professeur, Abû Ja’far Naqîb, parla de l’avortement de Muhsin au cours de moment où on exigeait l’allégeance pour Aboubakr. Donc, d’après les sources, le martyre de Muhsin b. Ali, fut suite à l’attaque des partisans d’Aboubakr, notamment Omar ibn al-Khattab à la maison de l’Imam Ali (a) pour lui demander de faire l’allégeance.

Date de son martyre :

Nous ne savons pas la date exacte du martyre de Muhsin b. Ali. Mais en faisant la recherche dans les sources historiques, nous pouvons conclure que le martyre de Muhsin b. Ali, eut lieu un mois après le décès du Prophète (pslf) ou un peu plus qu’un mois.

Certains croient que l’avortement de Muhsin eut lieu juste quelque jour après le décès du Prophète (pslf), suite à l’attaque des partisans d’Aboubakr.

Cette opinion provient du fait qu’il y eut lieu plusieurs attaques à la maison de l’Imam Ali (a). Mais au cours de la première attaque, Fatima Zahrâ\' (a) ne fut pas blessée. Donc, ceux qui croient que juste après le décès du Prophète (pslf), Muhsin fut avorté, pensent que la porte de la maison de l’Imam Ali (a) fut brûlée au cours de la première attaque et qu’à ce moment-là, Fatima (a) fut blessée, tandis que l’histoire de l’avortement appartient aux attaques suivantes.

En conclusion, la période, nommée Ayyâm Muhsinîyya, durant laquelle certains fidèles chiites célèbrent le martyre du fils de l’Imam Ali (a), Muhsin b. Ali, ne peut pas être conforme à la date exacte de l’avortement et du martyre de Muhsin b. Ali.

De plus, il y a des preuves qu’après le décès du Prophète (pslf), au moins pendant un mois, Fatima Zahrâ\' (a) fut sain et sauf et qu’elle fit beaucoup d’efforts pour empêcher les gens d’égarer le chemin de la succession du Prophète (pslf).

 

Sa tombe :

Nous ne trouvons aucune source historique qui parle du lieu où Muhsin fut enterré. Quand même, d’après un hadith, l’Imam Ali (a) aurait dit à Fidda, sa servante de l’enterrer à la maison.

 

Châtiment de son meurtrier :

D’après Ibn Qûlawayh dans son livre Kâmilou-z-Zîyârât, la première personne qui sera jugée par Allah, au Jour de Jugement dernier, sera le meurtrier de Muhsin b. Ali, ensuite, Allah jugera sur Qunfud (celui qui menaça et frappa Fatima (a)).